L’œnotourisme et ses différentes variantes

œnotourisme

Le vin fait partie des plus belles passions des amateurs de goût et de gastronomie. Chaque année, des millions de vins sont produits et consommés dans le monde entier. Des échanges se pratiquent régulièrement, les adeptes se déplacent pour visiter et découvrir certaines régions à travers le vin qu’elles produisent. Ainsi, l’œnotourisme attire de plus en plus et se développe en conséquence. Les activités liées au vin et à son univers se multiplient et se diversifient pour attirer encore plus de monde. Mais quelles sont donc les variantes de l’œnotourisme ? Découvrez-les.

Œnotourisme : le concept

Le tourisme vitivinicole n’est pas un concept nouveau. Après les crises du vin des années 90, l’univers viticole a connu un souffle nouveau grâce à la vulgarisation de l’œnotourisme. Il permet de faire connaitre le vin et sa conception, et de l’introduire à travers l’histoire de sa région et de sa culture. Cette forme de tourisme met en valeur le vin, le viticulteur et la région. Depuis la mise en place de ce concept, l’engouement autour du vin est tel que les entreprises viticoles et les zones vitivinicoles doivent innover et diversifier leurs activités pour répondre aux besoins d’une clientèle de plus en plus cosmopolite et exigeante. Un choix qu’ils peuvent désormais faire sur la plateforme Winalist où toutes les régions viticoles inscrivent les activités qu’elles proposent : foire, dégustation, activités sportives et culturelles … .

 Le vin et son univers

La première variante de l’œnotourisme est sans aucun doute la découverte du vin. C’est un nouveau concept qui permet d’entrer dans le monde viticole et d’apprendre tout ce qui concerne le vin : de la culture à la production et à la distribution. Les entreprises viticoles ouvrent leurs portes aux vacanciers pour leur apprendre le métier de viticulteur et les techniques de production qu’elles utilisent. Pour ce faire, chaque entreprise a sa propre manière de faire découvrir son produit. Il y a les séances de dégustation de vins, des cours théoriques sur l’œnotourisme, la sommellerie, des visites de caves et de vignobles ou des échanges avec les propriétaires et les viticulteurs, familiarisation avec les appellations dans toutes les branches du métier. Quelles que soient les méthodes utilisées, elles tendent toutes vers la valorisation du produit.

À la découverte de la région

Les autres variantes de l’œnotourisme peuvent être englobées dans le spiritourisme. En tourisme vitivinicole, cette forme de tourisme vise la découverte du produit à travers celle de sa région d’origine. Ceci commence par la visite des musées, des maisons du vin, des patrimoines nationaux, des domaines et des châteaux de chaque région. Cette visite permet aux touristes de connaitre l’histoire de la région et du vin. Par ailleurs, l’œnotourisme touche également d’autres domaines comme la gastronomie où les entreprises montrent leurs produits suivie d’une dégustation. De même, les restaurants locaux proposent un menu gastronomique dont les plats sont pour la plupart à base de produits du terroir et accompagnés des meilleurs crus de la région. D’autres activités annexes sont également mises à disposition des vacanciers pour un esprit plus ludique, comme les balades en montgolfière, les randonnées et les tours des vignobles à cheval. Sans oublier les activités sportives et bien-être comme les séances de yoga dans un cadre idyllique en pleine nature.