Un vigneron habilité / Identification – Habilitation

Tout producteur doit respecter certaines obligations pour pouvoir procéder à l’ensemble des phases de production du vin et bénéficier de l’appellation d’origine contrôlée. La première étape est son identification auprès d’un organisme en charge de la défense et de la gestion de l’appellation d’origine.

Il s’agit de remplir une déclaration, de montrer son aptitude à produire un vin respectant les conditions prévues par le cahier des charges de l’appellation, et de se soumettre aux contrôles.
Chaque appellation d’origine dispose en effet d’un cahier des chargesqui lui est propre, définissant les conditions à remplir pour bénéficier de l’appellation. Il précise la spécificité du vin et fixe l’ensemble des règles d’élaboration du produit : aire de production, cépages autorisés, rendements…
Il est élaboré par les professionnels du secteur viticole qui proposent les règles qu’ils souhaitent appliquer collectivement. Un établissement public chargé des signes de la qualité, l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) valide ensuite le cahier des charges.
Dès lors que la déclaration d’identification est enregistrée, un organisme indépendant vérifie que l’outil de production du producteur est conforme aux exigences du cahier des charges de l’appellation.
Si c’est le cas, le producteur est habilité pour une durée indéterminée, à produire et à vendre du vin bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée.